Aller au contenu

Vous pouvez nous suivre sur

Facebook Google+ Twitter Youtube


  • Bonus 500€
  • Bonus sans dépôts / freerolls
  • S'ajoute au programme fidélité des rooms
  • Vous permet d'avoir le meilleur programme fidélité du marché (+50%)
  • Cash / Chèque amazon
  • Coaching

Abou SY - Interview sans concession


Bonjour Abou SY et merci d'avoir accepté de répondre à mes questions pour PokerEV+
Je n'ai même plus besoin de te présenter, tu es un joueur connu de la communauté depuis quelques années. Tu joues beaucoup Online mais cependant depuis quelques temps tu commences à jouer des events live, tu as d'ailleurs 6 lignes HendonMob. Penses-tu accentuer le live dans les prochaines années?


Abou Sy : En effet, j'ai un nombre de parties bien plus élevé online qu'en live...
J'aime beaucoup avoir mes deux écrans remplis de tables. Non seulement j'y prends plaisir mais c'est objectivement le meilleur moyen de multiplier les schémas de jeu et de bosser sa technique au poker.
J'aimerais faire plus de live, évidemment, mais hormis les tournois prévus dans le cadre de mon contrat avec Pokerstars c'est-à-dire les FPS, depuis la fermeture de Cadet, je ne joue quasiment aucun tournoi live sans qualification préalable, tout simplement par faute de moyens. Le live coûte cher en frais, là où pour le prix d'une connexion internet je peux avoir 30 tables pour 30 fois moins cher ^^.


Aux yeux du public tu nous apparais comme un joueur sympathique et souriant. On peut également te retrouver quelques fois aux commentaires de PS live avec Benny et Yu. Pouvons-nous dire aujourd’hui que tu es un professionnel du poker?

Je ne suis pas un joueur professionnel et sauf miracle, je ne le serai surement jamais.
Je suis un joueur amateur et passionné qui a la grande chance d'être sponsorisé. Je pense avoir une image qui dépasse mon statut de par mon charisme, mes facultés à communiquer et mon côté "Grande gueule".
Ceci dit, malgré mon image et le fait que je sois sponsorisé à aucun endroit de mon esprit, je me considère comme un joueur professionnel mais bel et bien comme un joueur amateur.



abousy.jpg



Nous connaissons peu tes débuts, peux-tu nous raconter brièvement comment tu as découvert le poker et quel est l’élément "déclencheur" qui à fait que tu as décidé de t'y investir ?

J'ai découvert le poker en jouant avec des collègues de boulot un soir. J'étais complètement novice et intrigué par les retransmissions EPT à l'époque, commentées par mes amis Alexis Laipsker et Marion Nedellec. J'ai regardé pendant longtemps sans rien y comprendre.
Lorsque mes collègues de boulot m'ont proposé de jouer avec eux, j'ai tout de suite accroché et j'ai très vite gagné (la fameuse chance du débutant).
Du coup, je me suis retrouvé à l'ACF, puis rapidement online sur Pokerstars.fr. Après quelques échanges sympathiques avec Julien Brécard (le joueur pro qui m'a concrètement donné envie de continuer), mon idylle avec le poker, ses tables, ses joueurs, en bref sa communauté pouvait enfin commencer.
Et j'y suis encore aujourd'hui.


Cravates, costumes, chemises, lunettes, tu ne passes pas inaperçu à une table de poker. Quelle image souhaites-tu donner de toi quand tu es à une table?

Lorsque j'arrive sur un tournoi, surtout sur les mains FPS, j'aime bien soigner mon apparence, mettre une belle chemise, une belle cravate ou alors ouvrir les deux boutons et laisser vivre le poil du torse looool...
Plus sérieusement, j'aime bien prendre soin de moi. Je sais que les événements sont filmés, photographiés, en somme couvert par l'armada de journalistes poker présents, donc c'est important de donner une belle image de notre discipline qui souffre un peu d'une image erronée en France. Ça passe par le simple fait de contribuer à la bonne ambiance et à la convivialité aux tables et en dehors, mais aussi par un minimum de bonne présentation.
A table, je préférerais que l'on retienne de moi que j'ai été sympathique, fair-play et bon joueur, plutôt que le mec impressionnant, qui fait peur et avec qui l'on a pas envie de soulever un thé.
Le poker et surtout le poker live sont avant tout un carrefour social unique. Cet aspect-là est complètement absorbé par les enjeux, les pressions financières et les nombreux risques évidents liés à ce jeu MAIS il y a une somme de vertus positives dont j'ai fait directement l'expérience qui ne sont pas assez mises en avant par les acteurs que nous sommes.
Je l'ai dit et répété mais grâce à cette discipline j'ai fait la rencontre et noué des amitiés avec des personnes qui auraient certainement changé de trottoir en courant dans des circonstances autres.
J'ai vécu une belle expérience professionnelle en Suisse, grâce au poker, nouant au passage de belles amitiés avec mes copains Suisses amateurs également de poker.
Des exemples comme ça, j'en ai des tonnes. Certains ont rencontré l'amour, des affaires, des amitiés, des passions communes, du coaching, du stacking, tout ça grâce à ce jeu.
On a aussi, pour être tout à fait juste et honnête, des exemples de personnes ayant perdues tout cela aussi à cause de ce jeu. La clé est de trouver l'équilibre entre toutes ces choses et un peu comme tout de ne pas être excessif.


Tu te doutes que j'allais y venir, tu as participé à la Maison du Bluff Saison 4. Candidat emblématique, tu as marqué les esprits pour ensuite décrocher le contrat TV Stars. Avec du recul quel(s)souvenir(s) gardes-tu aujourd’hui de cette aventure ?

Je me suis en effet qualifié pour La Maison du Bluff 4 sur Pokerstars.fr.
C'était un peu fou comme délire car évidemment c'était imprévisible. J'ai suivi quasi intégralement toutes les précédentes émissions depuis les streaming et là je me qualifiais et j'allais pouvoir me battre aux tables de l'émission pour décrocher le contrat de 100K avec Pokerstars.
Le fait d'arriver en qualité de "qualifié" même si c'est plus dur dans le texte que de se faire "caster" par la production, soulage d'un poids. Je pense que l'on se sent moins redevable envers la production pour le fait d'avoir été choisi, donc déjà je savais que je serais 100% maître de mes attitudes sans aucune culpabilité puisque j'étais là uniquement grâce à moi.
Ceci dit, je savais exactement dans quoi je mettais les pieds et ce n'est un secret pour personne que je connaissais quasiment l'intégralité des équipes de productions et des coachs/animateurs, dont certains très proches. Je n'étais pas du tout inquiet et j'arrivais complètement en confiance dans ce programme.
J'appréhendais quand même le fait de passer à la TV car ce n'était pas spécialement un objectif pour moi mais c'était le prix a payer pour espérer obtenir ce gros contrat avec Pokerstars, la plus grosse room de poker au monde. C'est quand même énorme pour un joueur amateur de ma trempe.
Finalement là-bas, tout s'est super bien passé, j'ai vécu une très belle aventure humaine avec des co-habitants avec vraiment de grandes qualités et des profils très disparates. C'était génial.
J'ai connu un dénouement pokéristique un peu cruel mais tous les éléments mis bout à bout (sans jeux de mots ^^) je re-signerai de suite pour vivre ce que j'ai vécu là-bas.



abousy3.jpg

© Julien Tissot



J'ai également pu voir que tu es très actif sur les réseaux sociaux et que tu soutiens aussi beaucoup le poker amateur en participant à des petits events d'associations. Quel(s) regard(s) portes-tu sur le poker amateur ?

Comme tu l'as vu sur mes réseaux sociaux, je suis très souvent sollicité par de nombreux clubs de poker amateurs pour participer à leurs mains events de club.
J'y prends très très souvent beaucoup de plaisir, aux tables et en dehors. Je me déplace autant que faire se peut aux 4 coins de la France pour passer des moments de simplicité, d'échanges, de convivialités et souvent avec des beaux lots au bout des tournois.
A n'en pas douter, les nombreux amateurs qui ont la gentillesse de m'inviter dans leurs clubs sont quasi exactement les mêmes qui me soutiennent de toutes leurs tripes lorsque je joue des tournois du circuit, ça fait vraiment hyper chaud au cœur.
Le poker amateur a de beaux jours devant lui et j'espère pouvoir m'y inscrire encore longtemps.


Comment vois-tu ton avenir au niveau poker ? Souhaites-tu prendre du recul ou au contraire aimerais-tu renforcer ta position de joueur grandissant ?

Ma position au poker est très simple. Le poker est pour moi une passion, une discipline que j'apprécie dans laquelle j'ai la chance d'avoir une tonne de privilèges à mon niveau.
Le souci avec le poker, au-delà de l'image qu'en ont les personnes n'y jouant pas, c'est le temps monstre que ça nous prend. Ce temps même si l'on est gagnant aux tables reste du temps perdu pour tout le reste.
Et ce reste doit rester prioritaire : le boulot, la famille, les amis.
Je vais te faire une confidence, malgré tout le bien que je pense de ce jeu je n'ai jamais été aussi éloigné de mes proches et de mes amis hors poker que depuis que je joue, je n'ai jamais été aussi déréglé dans mes activités professionnelles que depuis que je joue.
C'est un jeu très prenant, et pour progresser et rester bon il faut constamment bosser son jeu. En tournoi, pour lisser la variance liée à ce jeu, il faut faire du volume.
Se lever à 9h pour bosser quand on a deep run un tournoi qui a fini à 5h du mat c'est un exercice périlleux.
Je le dit et le répète, il est impératif de trouver un équilibre et de s'y tenir.
Donc à l'avenir, j'espère remettre plus d'équilibre entre "mon" poker et tout le reste. Concernant ma progression, je suis assez serein, je suis très très très bien entouré et j'ai le grand bonheur d'avoir au minimum l'écoute de ceux que je considère être les meilleurs. Je ne peux que progresser (puis je pars de tellement loin ^^).



abousy4.jpg



Si en un mot tu devais résumer ton parcours au poker ?
Mon parcours poker est un peu spécial et comme c'est le mien je dirais qu'il est unique. J'ai quasiment joué tous les circuits sauf l'EPT. Je progresse techniquement au fil des parties, je suis un huge fish gagnant, je suis sponsorisé par Pokerstars.fr et je suis soutenu par une tonne de passionnés de ce jeu.
Que rêver de mieux?


Merci Abou d'avoir répondu à mes questions, je te souhaite le meilleur pour toi cet année, et GL aux tables. A bientôt.

Julien Rouquet Commenter sur le forum →


0 Commentaires