Aller au contenu

Vous pouvez nous suivre sur

Facebook Google+ Twitter Youtube


  • Bonus 500€
  • Bonus sans dépôts / freerolls
  • S'ajoute au programme fidélité des rooms
  • Vous permet d'avoir le meilleur programme fidélité du marché (+50%)
  • Cash / Chèque amazon
  • Coaching

CinéPok #1 : House of Games


Dans cette rubrique, je vais m’efforcer de vous faire découvrir des films plus ou moins connus (je tâcherai de taper dans le moins connu) ayant un rapport, de près ou de loin, avec le poker. Ce pourra être le sujet du film, une scène, voire simplement un concept poker.

Avec le film d’aujourd’hui, on est plutôt dans les deux derniers cas comme vous allez pouvoir le constater.

Je ne pense pas prendre beaucoup de risques en affirmant que vous ne connaissez probablement pas House of Games (rien à voir avec House of Cards) connu sous le nom d'Engrenages en français (rien à voir avec la série policière de Canal +), un film de David Mamet de 1987, et si c’est le cas, c’est bien dommage !



Avant de parler plus en détails du film, un petit mot sur son réalisateur, David Mamet. À la base, c’est un scénariste qui avant de réaliser Engrenages, son premier film, a participé à l’écriture du Facteur sonne toujours deux fois, des Incorruptibles et du Verdict pour lequel il reçut l’Oscar du meilleur scénario adapté. Dans sa carrière de réalisateur, il gardera toujours cette casquette puisqu’il écrira le scénario de tous ses films. On se rend d’ailleurs très vite compte que ces derniers sont des films « de scénaristes », l’importance du scénario y est prédominante et prend le pas sur d’autres aspects plus purement cinématographiques, même si Mamet possède un style propre assez marqué, mêlant cadrages recherchés et atmosphère anxiogène très soignée.

Engrenages, puisque c’est le film qui nous intéresse aujourd’hui, répond parfaitement à ce constat. Son scénario, que j’éviterai de déflorer, est ingénieux et très ludique, ménageant constamment et très habilement son suspense. C’est un film que l’on pourrait qualifier de film à twists. J’insiste sur le pluriel, car c’est important. David Mamet ne se contente pas d’un twist final renversant, tout son film est fait de twists, ou du moins de nœuds scénaristiques se mêlant et se démêlant avec une fluidité et une maîtrise déconcertantes. Bien entendu, certains d’entre vous démêleront les nœuds de l’histoire plus tôt que d’autres, mais cela ne devrait pas vous empêcher d’apprécier la mécanique savamment orchestrée par David Mamet.

Et le poker dans tout cela me direz-vous ?

J’y viens. Pour cela, il faut peut-être que je vous plante très succinctement le décor de ce film. L’histoire est celle d’une psychiatre qui décide de venir en aide à l’un de ses patients, joueur endetté, en allant voir le responsable de la maison de jeu (la fameuse house of games du titre) où il a ses habitudes (et ses dettes donc). Elle se retrouve alors embarquée dans une partie de poker.
Nous y voilà !


- 1 - 2 - 3 -


Après de courtes présentations, le responsable en question, Mike (joué par Joe Mantegna que vous reconnaitrez sûrement si vous regardez, entre autres, la série Esprits criminels) propose à notre psychiatre, Margaret, de l’aider à détrousser un adversaire sur la partie de poker qu’il est en train de jouer. Comment ? C’est simple, il a repéré un tell sur ce joueur, mais ce joueur sait qu’il le connait et ne tombe pas dans le panneau en sa présence. Il planifie donc de s’éclipser quelques minutes, sous un prétexte quelconque, au milieu d’un coup chaud et demande à Margaret de surveiller à ce moment-là son adversaire et de repérer l’éventuel tell. En échange de son aide, il est prêt à accepter d’éponger les dettes de son patient. Pour les anglophones, la vidéo ci-dessous retrace la combine.



Margaret accepte et la suite se déroule comme convenu. Elle repère le tell et à partir de là tout va s’emballer. Quelques captures ci-dessous pour vous mettre dans l'ambiance :


4 - 5 - 6

7 - 8 - 9

10- 11 - 12


Ce qui est intéressant avec cette scène, c’est qu’elle lance véritablement le film. Il est donc essentiel qu’elle fonctionne, qu’elle captive le spectateur.
Et le fait est qu'elle marche à merveille. Le suspense est soigneusement entretenu, la tension palpable, la conclusion inattendue. Les quelques captures vous donnent également un aperçu du soin porté au cadrage, à la lumière, à l'atmosphère générale de la scène. David Mamet a beau être avant tout un scénariste - si il y a bien quelque chose que ces captures ne peuvent pas mettre en valeur, ce sont les dialogues, particulièrement travaillés, saillants, truffés de bons mots et de phrases "catchy" - il s'efforce avec un certain talent de soigner sa mise en scène, utilise beaucoup le gros plan, en particulier sur Margaret, avec qui l'on est invité à vivre cette "aventure" (c'est bien de cela qu'il s'agit pour Margaret) et les plans serrés pour illustrer la relation complice qui s'installe entre Margaret et Mike. Tout cela participe à établir très rapidement une atmosphère intrigante tintée de danger dans laquelle le spectateur, à l'image de Margaret, se sent irrésistiblement attiré.

Je ne vous dévoile pas le fin mot de cette scène et vous laisse le découvrir par vous-même si vous avez l'opportunité de voir ce film (je vous y encourage). Vous n’êtes probablement pas au bout de vos surprises.

Et si ce film vous a plu, je ne peux que vous inviter à regarder (au moins) deux autres réalisations de David Mamet, dans la même lignée que celui-ci mais dans d'autres milieux, Homicide (1991) et La Prisonnière espagnole (1997). Commenter sur le forum →


6 Commentaires

J'espère que ça vous aura donné l'envie de le voir.
Et si vous le voyez ou que vous l'avez vu, n'hésitez pas à venir me (nous) dire ce que vous en avez pensé !
Photo
Admin - Raphmil
03 octobre 2014 - 15:12

Allez je me le matte ce WE :) 

Prochain film sur la liste, quand on aura du temps entre les séries! :D

Alors Raph tu l'as regardé ?

Photo
Admin - Raphmil
07 octobre 2014 - 14:46

Ah ah ah... je l'ai pas trouvé aussi facilement que je pensais ... 

Je remet ca au we prochain ! 

Dispo très facilement sur Amazon ;)

Si vous avez des bons à utiliser : http://www.amazon.fr...til&tag=po07-21