Aller au contenu

Vous pouvez nous suivre sur

Facebook Google+ Twitter Youtube


  • Bonus 500€
  • Bonus sans dépôts / freerolls
  • S'ajoute au programme fidélité des rooms
  • Vous permet d'avoir le meilleur programme fidélité du marché (+50%)
  • Cash / Chèque amazon
  • Coaching

Photo

CinéPok #2 : Havana


1 réponse à ce sujet

#1 -_Leo_-

-_Leo_-

    Advanced Member

  • Admin
  • 555 messages

Posté 23 octobre 2014 - 18:23

Aujourd’hui dans CinéPok, je vais vous présenter un film relativement méconnu, Havana, réalisé en 1990 par le moins méconnu Sydney Pollack et interprété par l’inconnu Robert Redford :ph34r: .

Havana est un film hybride, entre mélo intimiste et peinture historique des dernières heures du Cuba « capitaliste ». Ce n’est pas un film sur le poker à proprement parler, mais le jeu y tient une place importante, en toile de fond, comme nous le verrons.



havana affiche.jpg


Jack Weil (Robert Redford, vieillissant mais encore charismatique) est un joueur de poker américain de high stakes, vadrouilleur, roublard, à la recherche des meilleures tables pour plumer du touriste (1,3). Son chemin l’amène à Cuba, le Cuba de 1958, un Cuba encore aux mains du dictateur Batista, un Cuba où le jeu est roi et où les touristes américains sont encore nombreux. Mais un Cuba en pleine effervescence, en pleine révolution, dont seuls les touristes semblent ignorer l’état, s’adonnant comme si de rien n’était à leur débauche habituelle.


Havana3.png Havana1.png Havana4.png

- 1 - 2 - 3 -

Jack, bien entendu, ne fait pas de politique. Il n’a que peu idée de ce qui se joue au même moment dans le pays et dans la capitale, trop occupé à monter la plus grosse partie de poker de sa vie tout en séduisant les beautés locales (4,6). C’est d’ailleurs l’une d’elle (Bobby Duran / Lena Olin - 5), rencontrée sur le bateau et dont il tombe sous le charme, qui va l’entrainer à son insu dans le conflit. Elle, soutient la révolution, mariée à l’un de ses plus importants soutiens. Lui, bien qu’apolitique de par son statut de riche américain jouant avec l’intelligentsia locale, se retrouve de fait davantage lié au régime en place. La suite, c’est l’éternelle petite histoire se déroulant dans la grande et je vous laisse la découvrir.


Havana5.png Havana6.png Havana7.png

- 4 - 5 - 6 -


Havana est un film élégant, empreint d’un romantisme parfois un peu trop exacerbé, qui retrace avec une fidélité certaine l’ambiance du moment, les derniers instants de la bourgeoisie havanaise dans le champagne et le luxe. Un monde déconnecté duquel sort, le temps du film, Jack (mais pas de ses tuxedos blancs, il ne faut pas exagérer). La reconstitution est soignée et la mise en scène de Pollack s’y accorde gracieusement - le film bénéficia de moyens conséquents, mais fut un très gros échec financier. Redford y joue une nouvelle fois un personnage séduisant, plein de réussite, charismatique, découvrant qu'autour de lui un monde s'agite. C’est amusant de constater qu’une fois de plus, le joueur professionnel est initialement représenté comme déconnecté de la société, insensible et indifférent à ses transformations, aussi importantes soient-elles. Bien entendu, le film s’efforcera de déconstruire cet état en faisant du joueur l’acteur du « grand jeu » des nations plutôt que de celui, bien plus inconséquent, des tables de jeu.
On comprend aisément pourquoi Pollack et Redford se sont, pour la septième et dernière fois, retrouvés sur le même film. Havana correspond en tout point à leurs précédentes collaborations. Le côté politique cher aux deux hommes, et déjà présent dans de nombreux de leurs films, côtoie une veine beaucoup plus mélodramatique dans laquelle ils s’étaient également distingués (en particulier quelques années plus tôt avec Out of Africa). La rencontre des deux genres ne donne pas lieu cette fois-ci à un grand film, soyons objectif, mais propose au moins dans sa première heure une peinture du Cuba de l’époque peu représentée à l’écran, et des enjeux politiques et humains très intéressants. Je suis pour ma part un peu plus sceptique sur la partie ouvertement mélodramatique du film qui ne fonctionne pas vraiment.



Petit trailer du film :


Pour en finir avec Havana, terminons sur du poker. Il y a dans le film quelques répliques imagées bien senties, tentatives amusantes de replacer le poker dans le réel, d’en faire le lieu d’une exacerbation des comportements humains. Jack a l’habitude de jouer dans les hautes sphères, en particulier au milieu d'hommes politiques. Ce qui l’amène à déclarer dans le film : “I like playing cards with politicians. They're easy to beat. It's the only place where an ordinary person can beat a politician” (J'aime jouer aux cartes avec des hommes politiques car ils sont faciles à battre. C'est d'ailleurs le seul moment où n'importe qui peut battre l'un d'entre eux) et à répondre à la question du pourquoi par : “Because sometimes, in poker, it pays to lose with a winning hand so that later you can win with a losing hand, and somehow politicians can never quite do that. They've got to have the power now” (Parfois au poker, il faut savoir perdre avec la meilleure main pour gagner plus tard avec la moins bonne. Et ça, les hommes politiques n'en sont pas vraiment capables, ils veulent tout tout de suite). Une scène au début du film vient illustrer cette observation. On ne peut s’empêcher de sourire et de se questionner sur la pertinence de la remarque. Faut-il passer son brelan de rois au début d’une partie pour rentabiliser ses mains suivantes ? Je vous laisse juge :P.



Havana8.png Havana9.png

- 7 - 8 -

Havana10.png Havana11.png

- 9 - 10 -

Havana12.png

- Résultat 1h plus tard :D -


Encore une fois, j'espère avoir éveillé votre curiosité, et si ce film peut vous donner envie de voir d'autres films de Sydney Pollack et Robert Redford sachez que des films comme Les Trois jours du Condor, Jeremiah Johnson, On achève bien les chevaux, Nos plus belles années ou le beaucoup plus connu Out of Africa valent vraiment le coup d'œil.

Et si vous souhaitez vous procurer Havana, il est disponible sur Amazon : http://www.amazon.fr...UTBDSMVKCET7VRR

A bientôt pour CinéPok 3 !




Havana15.png







#2 Admin - Raphmil

Admin - Raphmil

    Administrateur

  • Admin
  • 1 501 messages
  • LocationParis

Posté 23 octobre 2014 - 21:29

Arf celui la je l'ai vu et il est vraiment intéressant :) 








Répondre à ce sujet



  


0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)